marché flottant

Voici les avantages d’aller dans des « Guesthouses » (chambres d’hôtes) en Thaïlande ou partout ailleurs…

J’ai choisis d’aller dans des « Guesthouses » (chambres d’hôtes) au lieu d’opter pour des hôtels à Bangkok et en Thaïlande pour plusieurs raisons :

Comme m’a dit très justement une bonne amie qui a voyagé dans 45 pays… « On a au moins 40% de choses en commun avec les gens que l’on rencontre en voyage »… et en effet : le pays, la ville, la destination souvent… l’endroit précis où l’on se rencontre… et le timing… Co-incidence spacio/temporelle d’être dans le même lieu et au même endroit !

  • Les rencontres… Car pour moi qui est plutôt du type « Ermite » cela va me sortir de cet aspect « solitaire » de ma zone de confort… Me forcer à rencontrer du monde au repas pris en commun dans la guesthouse, à même le sol forcément çà créer des liens ! (j’ai « upgrader » je suis monté d’une catégorie car maintenant dans mes Guesthouses, j’ai des tables…)
  • L’aspect familial et communautaire : Moi l’Ermite, quand je sort voir le monde, je ne fais pas semblant… (de 10 personnes en Guesthouse, à 8000 en stade pour une mega formation-mentoring, en passant par des séminaires durant une croisière (2500 personnes). Ainsi j’alterne des périodes solitaires avec des immersions humaines très intenses !
  • l’authenticité des rencontres : comparé aux hôtels aseptisé et impersonnel. Vivre chez l’habitant est la meilleure manière de vraiment rencontrer les gens du pays. La proximité et le temps passé ensemble sont vraiment précieux. En voyage en Asie, pas de chichi. La famille continue sa vie et souvent vous les voyez devant leur télé ou en repas familial, ils sont chez eux et continuent à vivre comme si nous étions pas là. À la différence de « chez nous » où dans un petit hôtel on a déjà un guichet et tout çà est très sérieux, pas question de voir la patronne manger ou jouer avec ses enfants contrairement à l’Asie… L’ambiance ici est « naturelle » et sans apparats.
  • Le charme des lieux… Il y a des « perles » parmi la multitude, il suffit de les chercher, c’est un jeu, et c’est pour moi un réel plaisir de pouvoir vivre dans un lieu étonnant et magique, ne serait-ce qu’une nuit ou bien 4 ou 5, je peux vous garantir que cela dépayse et vous rempli de joies… et par la loi d’attraction, la joie attire davantage de fréquences et d’évènement de joies dans votre vie… (Je vous encourage à voir nos cours réguliers offert sur la loi de l’attraction sur notre blog…)
  • L’économie, car quand on part plus de 2 mois ce n’est pas la même optique qu’un voyage organisé et il faut tenir compte du budget pour tenir dans le temps…
  • La pratique de l’Anglais ! (J’ai commencé un cours d’Anglais dans l’avion ! et je l’ai continué dans le train, en marmonnant les phrases du cours en anglais… ce qui m’a valu de la part des passagers quelques regard interrogatif sur ma santé mentale 😉 J’ai déjà bien progressé…Encore une zone de confort enfoncé ! Le doux confort de ma langue chérie, le Français, que je maîtrise si bien (quoi moi faire des fautes d’orthographe ! Vous n’y pensez-pas !) Alors avec la langue j’ai le choix, le mime, le Thaï ou l’Anglais. J’avoue que j’ai choisi la facilité, l’Anglais. Après ce voyage de 2 mois, je vais rentrer presque bilingue.
  • Le côté pratique quand elles proposent aussi la restaurant sur place… Très pratique pour ne pas être obligé de sortir prendre un Tuk Tuk et chercher un restaurant ou en vendeur de rue pour manger sous l’attaque des moustiques nocturnes qui ont faim eux aussi à la nuit tombée. La nuit tombe tôt dans cette contrée, 18h…
  • L’aventure ! Il se passe toujours des choses étonnantes quand on sort des sentiers battus qui nous réconfortent mais qui nous brident aussi. Tenez à Bangkok j’ai ressenti un tremblement de terre, enfin je l’ai cru et cela c’est reproduit durant les 3 jours, j’imagine qu’au passage de très gros bateaux, les vagues parvenaient a faire vibrer les pilotis et les maisons en bois de la plateforme sur laquelle j’ai logé…Là, ce soir, je suis dans une maison en Teck au bord du fleuve d’Ayutthaya à 85 Km au Nord de Bangkok et j’ai un animal qui chante rarement mais fort, dans ma chambre… et je ne sais pas qui il est ni où il est ! Son camouflage est performant… J’espère qu’elle ne va pas me bondir dessus durant mon sommeil… Courage endort toi 😉 Le mystère s’est résolu au petit matin… J’ai aperçu un lézard d’ici… jolie espèce qui chante parfois ! Rendez-vous pour le prochain épisode…

> Découvrez les photos et vidéos de l’expédition :

sur le lecteur Mobilytrip ICI 😉 ou si vous préférez un autre affichage c’est ICI

 

Article écrit à Ayutthaya en Thaïlande

Vous avez aimé cet article ? Alors faites un commentaire et partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Voici les avantages d’aller dans des « Guesthouses » (chambres d’hôtes) en Thaïlande ou partout ailleurs…
4.1 8 votes

Partager :
Pin It

Laisser un commentaire